Avis – Le Congrès et la FDA pourraient s’affronter sur le CBD – Prix


Dire que l’industrie de la cannabis a connu une mauvaise année 2019 ne rendrait pas justice à la gravité des choses. Bien qu’ils semblent être à l’aube de la rentabilité, les stocks de hashish en Amérique du Nord ont fini par être encombrés par une variété de problèmes, un selected nombre des stocks de marijuana les in addition populaires perdant bien furthermore de la moitié de leur valeur depuis la fin mars.

Au Canada, la persistance de problèmes d’approvisionnement persistants est principalement imputable. Ces goulots d’étranglement et pénuries d’approvisionnement sont dus au retard de Santé Canada dans le lancement des dérivés jusqu’à la mi-décembre 2019 (les dérivés génèrent des marges beaucoup as well as juteuses pour les shares de pots que les fleurs séchées) et à l’échec de l’Ontario à ouvrir un nombre adéquat de dispensaires.

Pendant ce temps, des taux d’imposition élevés se sont révélés être un fardeau dans un sure nombre d’États américains légalisés. La Californie, à titre d’exemple parfait, a taxé la lumière du jour de ses consommateurs, permettant ainsi au marché noir de continuer à réduire considérablement les canaux légaux sur les prix.

Un individu ganté tenant un flacon plein et un compte-gouttes d'huile de cannabidiol devant une plante de chanvre.

Resource de l’image: Getty Photographs.

Le CBD était censé être la meilleure selected depuis le suffering en tranches …

Le seul réconfort était peut-être que le marché du cannabidiol (CBD) aux États-Unis prospérerait – le CBD étant le cannabinoïde non psychoactif le additionally connu pour ses avantages médicaux perçus.

En décembre 2018, le président Trump a signé le projet de loi agricole, légalisant ainsi la output industrielle de chanvre et de CBD dérivé du chanvre. Étant donné que le chanvre est souvent riche en CBD et faible en tétrahydrocannabinol (THC), le cannabinoïde qui fait grimper les utilisateurs, c’est la culture parfaite pour l’extraction du CBD, qui sera finalement utilisée pour produire des dérivés à forte marge, tels que les produits comestibles, les boissons infusées, les topiques et huiles.

Selon une estimation du Brightfield Team en 2019, le CBD devrait figurer parmi les tendances à la croissance la plus rapide aux États-Unis dans un avenir prévisible. La projection agressive de Brightfield a suggéré que les ventes de CBD passeraient d’un peu au nord de 600 thousands and thousands de pounds en 2018 à 23,7 milliards de dollars aux États-Unis d’ici 2023. Pour ceux d’entre vous qui conservent un rating à la maison, cela représente un taux de croissance annuel composé de plus de 100% sur un an. durée de cinq ans.

De in addition, puisque le CBD n’amène pas les utilisateurs à un niveau élevé, le pool de consommateurs potentiels pour les produits est considérablement as well as significant qu’avec les produits contenant du THC. Sans oublier qu’avec les magasins généraux et les pharmacies capables de vendre des produits CBD, ils sont plus largement disponibles pour les consommateurs que les produits à base de THC, qui ne peuvent être achetés que dans un dispensaire.

Un chercheur en blouse blanche prend des notes sur un presse-papiers au milieu d'une ferme de culture de chanvre en plein air.

Resource de l’image: Getty Pictures.

… puis la Fda a pesé

Tout semblait parfait pour les entreprises axées sur le CBD … jusqu’à ce que la Food stuff and Drug Administration (Food and drug administration) des États-Unis intervienne.

Vous voyez, en additionally de réglementer les produits pharmaceutiques, la Food and drug administration est responsable du contrôle des additifs aux aliments, aux boissons et aux compléments alimentaires. L’excitation autour du CBD a toujours été l’idée d’incorporer la material dans une variété d’aliments et de boissons. En fait, une poignée d’entreprises de marque, dont Mondelez Worldwide, avait bricolé l’idée de créer des aliments ou des boissons infusés au CBD.

Cependant, la Fda a versé de l’eau froide sur ce qui a été une industrie chauffée au rouge. Après des mois d’examen, la Food and drug administration a lancé le marteau sur les amateurs de CBD dans une mise à jour des consommateurs du 25 novembre. Sans fournir aucune orientation concrète, la Fda a déclaré ce qui fit:

  • Le CBD a le potentiel de vous nuire.
  • Le CBD peut provoquer des effets secondaires que vous pourriez ne pas remarquer.
  • Il existe de nombreux factors importants du CBD que nous ne connaissons tout simplement pas.

En effet, la Food and drug administration ne considère pas le CBD comme une compound sûre, du moins pas pour le second.

Bien sûr, si vous suivez les recherches de la Fda depuis un certain temps, cette mise à jour des consommateurs était tout à fait attendue. L’ancien commissaire de la Food and drug administration, Scott Gottlieb, qui a démissionné au printemps 2019, a récemment tweeté que le CBD n’est pas sûr. Gottlieb a également suggéré dans ses tweets que, bien que le composé moyen nécessite deux ou trois ans d’examen avant d’obtenir le feu vert pour être ajouté à l’approvisionnement en aliments et boissons, il pourrait prendre peut-être cinq ans pour élaborer des lignes directrices pour le CBD, car or truck c’est un furthermore compound complexe. Cette décision de la Food and drug administration est télégraphiée depuis un certain temps, mais elle a néanmoins mis un sérieux frein aux joueurs de CBD de haut vol, y compris World wide web de Charlotte (OTC: CWBH.F), le leader de aspect de marché CBD d’une industrie très diversifiée.

La façade du Capitole à Washington, D.C.

Supply de l’image: Getty Illustrations or photos.

Une bataille peut se préparer entre les législateurs et la Food and drug administration sur le CBD

Cependant, la décision de la Fda de garder le CBD hors de la nourriture, des boissons et des compléments alimentaires pour le instant n’est peut-être pas une fin pour l’industrie.

La semaine dernière, le 15 janvier, un groupe bipartisan de législateurs à la Chambre des représentants a présenté H.R.5587, un projet de loi qui modifierait la loi fédérale sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques pour classer le CBD dérivé du chanvre comme complément alimentaire. Les produits CBD étant regroupés dans la même catégorie que les vitamines, la Food and drug administration serait tenue de les autoriser sur les étagères des magasins sans les assessments requis pour les produits pharmaceutiques, si le projet de loi devient loi.

Quelle est la probabilité que ce projet de loi devienne loi? Bien que la réponse typique pour tout ce qui concerne le hashish ou les cannabinoïdes soit généralement médiocre, étant donné que le chef de la majorité du Sénat, Mitch McConnell (R-Ky.), A empêché la législation sur la réforme du cannabis d’atteindre le Sénat pour vote, cette affaire pourrait être différente. La lifestyle du chanvre étant une industrie rewarding dans le Kentucky, l’État d’origine de McConnell, il était un ardent défenseur du projet de loi agricole. Tout ce qui ouvrirait la porte à une output et à une transformation industrielles accrues du chanvre a de réelles probabilities de parvenir au Sénat.

Un nouvel élan supplémentaire est que le médicament oral à foundation de CBD approuvé par la Food and drug administration Epidiolex de GW Pharmaceuticals (NASDAQ: GWPH) en juin 2018. Le médicament phare de GW Prescribed drugs est le premier médicament dérivé du hashish à avoir reçu le feu vert de la Fda après avoir conduit à des réductions contains entre 30% et 40% de la fréquence des crises par rapport aux valeurs de référence dans les études cliniques de sufferers avec deux rares kinds d’épilepsie childish. L’idée ici est que si le CBD s’est déjà révélé être un médicament, il mérite peut-être d’être classé comme complément alimentaire.

Quatre flacons de liquide riche en cannabidiol alignés sur un comptoir.

Source de l’image: Getty Visuals.

Oui, vous pouvez toujours gagner de l’argent en investissant dans l’engouement pour le CBD

Peu importe ce qui se passe avec le CBD, les investisseurs peuvent toujours gagner de l’argent.

Comme indiqué, Charlotte’s Internet est le leader des pieces de marché parmi les produits CBD. Bien que la mise à jour des consommateurs de la Fda ne soit pas ce que la plupart des consommateurs voulaient entendre, cela ne devrait pas être un gros problème pour Charlotte’s Website. En effet, la société s’est principalement concentrée sur la development de sa marque avec des produits topiques et des huiles, qui n’ont pas attiré la colère de la Food and drug administration. Tant que Charlotte’s World-wide-web évite de faire des allégations médicales non étayées sur son étiquetage ou par le biais de sa commercialisation, je ne pense pas que cela soit durablement affecté par la récente décision de la Fda.

L’autre considération ici devrait être les fournisseurs de providers d’extraction. Remedies de bien-être Neptune (NASDAQ: NEPT), par exemple, prend la biomasse de cannabis et de chanvre et la transforme pour produire les résines, les distillats, les concentrés et les cannabinoïdes ciblés qui entrent dans la fabrication de dérivés à marge élevée. Neptune a approximativement 200 000 kilos de capacité de traitement annuelle au Canada, mais son achat de SugarLeaf l’an dernier l’a déplacé aux États-Unis de façon considérable. Sur une foundation de taux d’exécution, Neptune Wellness devrait être capable de 1,5 million de kilos de capacité de traitement annuelle aux États-Unis, ce qui, pour les huiles, les topiques et autres dérivés, ne ralentira pas, quelle que soit la place de la Food and drug administration.

Le CBD peut toujours être une industrie gigantesque aux États-Unis et dans toute l’Amérique du Nord, alors assurez-vous qu’il – et H.R.5587 – reste sur votre radar.



  • Leave a Comment