Avis – Chanvre – Wikipedia – Prix


Plante de cannabis à faible teneur en THC

Chanvre, ou chanvre industriel, est une souche du Cannabis sativa espèces végétales cultivées spécifiquement pour les utilisations industrielles de ses produits dérivés.[1] C’est l’une des plantes à croissance la plus rapide[2] et a été l’une des premières usines à être transformées en fibre utilisable il y a 50 000 ans.[3] Il peut être affiné en une variété d’articles commerciaux, y compris le papier, les textiles, les vêtements, les plastiques biodégradables, la peinture, l’isolation, les biocarburants, les aliments et les aliments pour animaux.[4][5]

Bien que le cannabis en tant que drogue et le chanvre industriel dérivent tous deux de l’espèce Cannabis sativa et contiennent le composant psychoactif tétrahydrocannabinol (THC), ce sont des souches distinctes avec des compositions et des utilisations phytochimiques uniques. Le chanvre a des concentrations plus faibles de THC et des concentrations plus élevées de cannabidiol (CBD), ce qui diminue ou élimine ses effets psychoactifs. La légalité du chanvre industriel varie considérablement d’un pays à l’autre. Certains gouvernements réglementent la concentration de THC et n’autorisent que le chanvre élevé avec une teneur en THC particulièrement faible.[7][8]

Étymologie[[Éditer]

L’étymologie est incertaine mais il ne semble pas y avoir de source proto-indo-européenne commune pour les différentes formes du mot; le terme grec κάνναβις (kánnabis) est la forme attestée la plus ancienne, qui peut avoir été empruntée à un mot scythe ou thrace antérieur.[9][10] Ensuite, il semble avoir été emprunté au latin, et séparément au slave et de là aux langues baltes, finnoises et germaniques.[11]

Dans les langues germaniques, suivant la loi de Grimm, le « k » aurait changé en « h » avec le premier décalage sonore germanique,[9][12] donner proto-germanique *hanapiz, après quoi il a pu être adapté sous la forme du vieil anglais, hænep, henep.[9] Barber (1991) a cependant fait valoir que la propagation du nom « kannabis » était due à son utilisation de plantes historiquement plus récente, en commençant par le sud, autour de l’Iran, alors que les variétés de chanvre sans THC sont plus anciennes et préhistoriques.[11] Une autre source d’origine possible est assyrienne qunnabu, qui était le nom d’une source d’huile, de fibres et de médicaments au 1er millénaire avant JC.[11]

Les cognats du chanvre dans d’autres langues germaniques incluent le néerlandais hennep, Danois et norvégien hamp, Frison du Saterland Hoamp, Allemand Hanf, Islandais hampur et suédois hampa. Dans ces langues, le «chanvre» peut faire référence au chanvre à fibres industrielles ou aux souches de cannabis narcotiques.[9]

Le chanvre est utilisé pour fabriquer une variété de produits commerciaux et industriels, y compris la corde, les textiles, les vêtements, les chaussures, les aliments, le papier, les bioplastiques, l’isolation et les biocarburants.[4] Les fibres libériennes peuvent être utilisées pour fabriquer des textiles 100% chanvre, mais elles sont généralement mélangées à d’autres fibres, telles que le lin, le coton ou la soie, ainsi que du polyester vierge et recyclé, pour fabriquer des tissus pour vêtements et ameublement. Les deux fibres internes de la plante sont plus ligneuses et ont généralement des applications industrielles, comme le paillis, la litière animale et la litière. Lorsqu’elle est oxydée (souvent appelée à tort « séchage »), l’huile de chanvre des graines devient solide et peut être utilisée dans la fabrication de peintures à base d’huile, dans les crèmes comme agent hydratant, pour la cuisson et dans les plastiques. Les graines de chanvre ont également été utilisées dans les aliments pour oiseaux.[13] Une enquête réalisée en 2003 a montré que plus de 95% des graines de chanvre vendues dans l’Union européenne étaient utilisées dans l’alimentation animale et aviaire.[14]

Aliments[[Éditer]

Graines de chanvre peut être consommé cru, moulu en farine de chanvre, germé ou transformé en poudre de germes séchés. Les graines de chanvre peuvent également être transformées en liquide et utilisées pour la cuisson ou pour des boissons telles que le lait de chanvre et les tisanes.[15] L’huile de chanvre est pressée à froid à partir de la graine et est riche en acides gras insaturés.[16] Les feuilles de la plante de chanvre, bien qu’elles ne soient pas aussi nutritives que les graines, sont comestibles et peuvent être consommées crues comme légumes à feuilles dans les salades, et pressées pour faire du jus.[17]

En 2011, les États-Unis ont importé pour 11,5 millions de dollars de produits à base de chanvre, principalement en raison de la croissance de la demande de graines de chanvre et d’huile de chanvre à utiliser comme ingrédients dans des aliments comme le granola.[18]

Au Royaume-Uni, le ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales traite le chanvre comme une culture purement non alimentaire, mais avec une licence appropriée et une preuve de concentration en THC inférieure à 0,2%, les graines de chanvre peuvent être importées pour être semées ou vendues comme aliments. ou ingrédient alimentaire.[19] Aux États-Unis, le chanvre peut être utilisé légalement dans les produits alimentaires et, depuis 2000, était généralement vendu dans les magasins d’aliments naturels ou par correspondance.[16]

Nutrition[[Éditer]

Une portion de 100 grammes de graines de chanvre décortiquées fournit 586 calories. Ils contiennent 5% d’eau, 5% de glucides, 49% de matières grasses totales et 31% de protéines. Les graines de chanvre sont remarquables en fournissant 64% de la valeur quotidienne (DV) de protéines par portion de 100 grammes.[20] Les graines de chanvre sont une riche source de fibres alimentaires (20% DV), de vitamines B et de minéraux alimentaires, le manganèse (362% DV), le phosphore (236% DV), le magnésium (197% DV), le zinc (104% DV), et fer (61% DV). Environ 73% de l’énergie contenue dans les graines de chanvre est sous forme de graisses et d’acides gras essentiels,[20] principalement des acides gras polyinsaturés, des acides linoléique, oléique et alpha-linolénique.[21] Le rapport des 38,100 grammes de graisses polyinsaturées pour 100 grammes est de 9,301 grammes d’oméga-3 à 28,698 grammes d’oméga-6.[22] En règle générale, la portion suggérée sur les emballages pour un adulte est de 30 grammes, soit environ trois cuillères à soupe.

Le profil d’acides aminés de la graine de chanvre est comparable à d’autres sources de protéines telles que la viande, le lait, les œufs et le soja.[21] Les scores d’acides aminés corrigés de la digestibilité des protéines (PDCAAS), qui tentent de mesurer le degré auquel une nourriture pour l’homme est une «protéine complète», étaient de 0,49 à 0,53 pour les graines de chanvre entières, de 0,46 à 0,51 pour la farine de graines de chanvre et de 0,63 à 0,66 pour les graines de chanvre décortiquées.[23]

Espace de rangement[[Éditer]

L’huile de chanvre s’oxyde et devient rance en peu de temps si elle n’est pas stockée correctement;[16] sa durée de conservation est prolongée lorsqu’il est stocké dans un récipient hermétique sombre et réfrigéré. La lumière et la chaleur peuvent dégrader l’huile de chanvre.

Fibre[[Éditer]

La fibre de chanvre a été largement utilisée tout au long de l’histoire, la production atteignant son apogée peu de temps après son introduction dans le Nouveau Monde. Pendant des siècles, les articles allant de la corde aux tissus en passant par les matériaux industriels étaient fabriqués à partir de fibres de chanvre. Le chanvre était également couramment utilisé pour fabriquer des toiles de voile. Le mot « toile » est dérivé du mot cannabis.[24][25] Le chanvre pur a une texture similaire au lin.[26] En raison de sa polyvalence pour une utilisation dans une variété de produits, le chanvre est aujourd’hui utilisé dans un certain nombre de biens de consommation, y compris les vêtements, les chaussures, les accessoires, les colliers pour chiens et les articles ménagers. Pour les vêtements, dans certains cas, le chanvre est mélangé avec du lyocell.[27]

Matériau de construction[[Éditer]

Des blocs de type béton faits de chanvre et de chaux ont été utilisés comme matériau isolant pour la construction. Ces blocs ne sont pas assez solides pour être utilisés pour des éléments structurels; ils doivent être soutenus par un cadre en brique, en bois ou en acier.[28] Cependant, les fibres de chanvre sont extrêmement solides et durables, et se sont avérées être utilisables en remplacement du bois pour de nombreux emplois, y compris la création de maisons très durables et respirantes. L’utilisation la plus courante de la chaux de chanvre dans la construction consiste à couler le mélange de chanvre et de chaux tout en étant humide autour d’une ossature en bois avec coffrage temporaire et à tasser le mélange pour former une masse ferme; après l’élimination du coffrage temporaire, le mélange de chanvre solidifié est alors prêt à être enduit d’un enduit à la chaux.[29]

Le premier exemple d’utilisation du béton de chanvre date de 1986 en France avec la rénovation de la Maison de la Turquie à Nogent-sur-Seine par l’innovateur Charles Rasetti.[30] Au Royaume-Uni, la chaux de chanvre a été utilisée pour la première fois en 2000 pour la construction de deux logements d’essai à Haverhill.[31] Conçu par Modece Architects,[32] qui a été le pionnier de l’utilisation du chanvre dans la construction au Royaume-Uni, les maisons de chanvre ont été surveillées par rapport à d’autres logements standard par BRE. Achevée en 2009, la maison renouvelable est l’une des plus avancées technologiquement en matériaux à base de chanvre.[33] La première maison américaine faite de matériaux à base de chanvre a été achevée en août 2010 à Asheville, en Caroline du Nord.[34]

Un système panélisé de panneaux de chanvre et de chaux à utiliser dans la construction de bâtiments est actuellement à l’essai dans le cadre d’une collaboration de recherche financée par l’Union européenne et dirigée par l’Université de Bath. Les panneaux sont conçus pour assurer une construction de haute qualité, une érection rapide sur site, une performance hygrothermique optimale dès le premier jour et des bâtiments économes en énergie et en ressources. Le programme de travail de 36 mois vise à affiner les protocoles de produits et de fabrication et à produire des données pour la certification et la commercialisation, la garantie, la couverture d’assurance et la disponibilité du financement. Il comprend également le développement de marchés en Grande-Bretagne, en France et en Espagne.[35]

Le chanvre est utilisé comme plâtre interne et est un mélange de chanvre hurd (shive) mélangé à de plus grandes proportions d’un liant à base de chaux. Le plâtre de chanvre a des qualités isolantes.[36]

Matières plastiques et composites[[Éditer]

Un mélange de fibre de verre, de fibre de chanvre, de kenaf et de lin est utilisé depuis 2002 pour fabriquer des panneaux composites pour automobiles.[37] Le choix de la fibre libérienne à utiliser est principalement basé sur le coût et la disponibilité.
Divers constructeurs automobiles commencent à utiliser du chanvre dans leurs voitures, notamment Audi, BMW, Ford, GM, Chrysler, Honda, Iveco, Lotus, Mercedes, Mitsubishi, Porsche, Saturn, Volkswagen[38] et Volvo. Par exemple, le Lotus Eco Elise[39]

et la Mercedes Classe C contiennent toutes deux du chanvre (jusqu’à 20 kg dans chaque voiture dans le cas de cette dernière).[40]

Papier[[Éditer]

Le papier de chanvre est une variété de papier constituée exclusivement ou dans une large mesure de pâte obtenue à partir de fibres de chanvre industriel. Les produits sont principalement des papiers spéciaux tels que le papier à cigarettes,[41] billets de banque et papiers filtres techniques.[42] Comparée à la pâte de bois, la pâte de chanvre offre une fibre quatre à cinq fois plus longue, une fraction de lignine nettement inférieure ainsi qu’une résistance à la déchirure et une résistance à la traction plus élevées. Cependant, les coûts de production sont environ quatre fois plus élevés que pour le papier à base de bois,[43] le papier de chanvre ne pouvait donc pas être utilisé pour des applications de masse comme papier d’impression, d’écriture et d’emballage.

Bijoux[[Éditer]

Les bijoux en chanvre sont le produit du nouage de la ficelle de chanvre par la pratique du macramé. Les bijoux en chanvre comprennent les bracelets, les colliers, les bracelets de cheville, les bagues, les montres et autres ornements. Certains bijoux comportent des perles en cristaux, verre, pierre, bois et os. La ficelle de chanvre varie en épaisseur et est disponible dans une variété de couleurs. Il existe de nombreux points différents utilisés pour créer des bijoux en chanvre, cependant, les points demi-nœud et nœud complet sont les plus courants.

Cordage[[Éditer]

La corde de chanvre était utilisée à l’ère des voiliers, bien que la corde doive être protégée par le goudron, car la corde de chanvre a une propension à se casser de la pourriture, car l’effet capillaire des fibres tissées par corde tendait à retenir le liquide à l’intérieur, tout en ayant l’air sec de l’extérieur.[44] Le goudronnage était un processus à forte intensité de main-d’œuvre et a valu aux marins le surnom de « Jack Tar ». La corde de chanvre a été supprimée lorsque la corde de manille, qui ne nécessite pas de goudron, est devenue largement disponible. Manille est parfois appelée chanvre de Manille, mais n’est pas liée au chanvre; c’est l’abacá, une espèce de banane.

Litière pour animaux[[Éditer]

Litière en paille de chanvre

Les anas de chanvre sont au cœur de la tige, les haches de chanvre sont des parties cassées du noyau. Dans l’UE, ils sont utilisés pour la litière animale (chevaux, par exemple) ou pour le paillis horticole.[45] Le chanvre industriel est beaucoup plus rentable si l’on peut utiliser à la fois des fibres et des anas (ou même des graines).

Purification de l’eau et du sol[[Éditer]

Le chanvre peut être utilisé comme «vadrouille» pour éliminer les impuretés des eaux usées, telles que les effluents d’eaux usées, le phosphore excessif de la litière de poulet ou d’autres substances ou produits chimiques indésirables. De plus, le chanvre est utilisé pour nettoyer les contaminants sur le site de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, au moyen d’un processus connu sous le nom de phytoremédiation – le processus d’élimination des radio-isotopes et d’une variété d’autres toxines du sol, de l’eau et de l’air.[46]

Contrôle de cannabis[[Éditer]

Les cultures de chanvre sont hautes, ont un feuillage épais et peuvent être plantées de manière dense, et peuvent donc être cultivées comme une culture plus douce pour tuer les mauvaises herbes tenaces.[47] L’utilisation du chanvre de cette façon peut aider les agriculteurs à éviter l’utilisation d’herbicides, à obtenir une certification biologique et à bénéficier des avantages de la rotation des cultures. Cependant, en raison des caractéristiques de croissance rapide et dense de la plante, certaines juridictions considèrent le chanvre comme une mauvaise herbe nuisible et interdite, tout comme le balai écossais.[48]

Biocarburants[[Éditer]

Le biodiesel peut être fabriqué à partir des huiles des graines et des tiges de chanvre; ce produit est parfois appelé « hempoline ».[49] L’alcool combustible (éthanol ou, plus rarement, méthanol) peut être fabriqué en fermentant la plante entière.

L’huile de chanvre filtrée peut être utilisée directement pour alimenter les moteurs diesel. En 1892, Rudolf Diesel a inventé le moteur diesel, qu’il avait l’intention d’alimenter « par une variété de carburants, en particulier les huiles végétales et de graines, qui étaient auparavant utilisées pour les lampes à huile, c’est-à-dire la lampe Argand ».[50][51][52]

La production de carburant pour véhicules à partir de chanvre est très faible. Le biodiesel et le biogaz commerciaux sont généralement produits à partir de céréales, de noix de coco, de graines de palmier et de matières premières moins chères comme les ordures, les eaux usées, les matières végétales et animales mortes, les excréments d’animaux et les déchets de cuisine.[53]

Stockage d’Energie[[Éditer]

Il y a eu des études et des expériences avec des résultats prometteurs dans lesquels les déchets de fibres de chanvre industriel ont été utilisés comme composant dans les supercondensateurs pour le stockage d’énergie.

En traitement[[Éditer]

La séparation de la fibre hurd et de la fibre libérienne est appelée décortication. Traditionnellement, les tiges de chanvre étaient préalablement rouies à l’eau avant que les fibres ne soient repoussées à la main contre la barrière intérieure, un processus connu sous le nom de grattage. Au fur et à mesure que la technologie mécanique évoluait, la séparation de la fibre du noyau a été réalisée en écrasant des rouleaux et des rouleaux de brosse, ou par un marteau-fraiseur, dans lequel un mécanisme de marteau mécanique bat le chanvre contre un tamis jusqu’à ce qu’il se forme, de petites fibres libériennes et de la poussière tombent à travers le tamis. . Après la mise en œuvre de la loi sur la taxe sur la marijuana en 1938, la technologie de séparation des fibres du cœur est restée «figée dans le temps». Récemment, une nouvelle décortication cinématique à grande vitesse a vu le jour, capable de séparer le chanvre en trois flux; fibre libérienne, hurd et microfibre verte.

Ce n’est qu’en 1997 que l’Irlande, certaines parties du Commonwealth et d’autres pays ont recommencé à cultiver légalement du chanvre industriel. Les itérations du décorticateur des années 1930 ont connu un succès limité, ainsi que l’explosion de vapeur et le traitement chimique connu sous le nom de pâte thermomécanique.[[citation requise]

Cultivation[[Éditer]

dessin noir et blanc: C. sativa tall, C. indica middle, C. ruderalis small

La variété des apparences pour le cannabis. Seulement C. sativa (à gauche) convient au chanvre industriel, mais il a également des variétés médicinales.

Le chanvre est généralement planté entre mars et mai dans l’hémisphère nord, entre septembre et novembre dans l’hémisphère sud.[54] Il mûrit en environ trois à quatre mois.[[citation requise][55]

Des millénaires de sélection sélective ont abouti à des variétés qui présentent un large éventail de caractères; par exemple. adapté à des environnements / latitudes particuliers, produisant différents rapports et compositions de terpénoïdes et de cannabinoïdes (CBD, THC, CBG, CBC, CBN … etc.), la qualité des fibres, le rendement en huile / graines, etc. Le chanvre cultivé pour les fibres est planté étroitement, résultant en de grandes plantes minces avec de longues fibres.[[citation requise]

L’utilisation de chanvre industriel et sa culture étaient monnaie courante jusqu’aux années 1900, lorsqu’elle était associée à ses espèces génétiques de cannabis de type médicament (qui contiennent des niveaux plus élevés de THC psychoactif). Des groupes influents ont interprété le chanvre comme une « drogue » dangereuse,[56] même si le chanvre n’est pas une drogue récréative et a le potentiel d’être une culture durable et rentable pour de nombreux agriculteurs en raison des utilisations médicales, structurelles et alimentaires du chanvre.[57][2]

Aux États-Unis, la perception qu’a le public du chanvre comme marijuana a empêché le chanvre de devenir une culture et un produit utiles. « [57] malgré son importance vitale avant la Seconde Guerre mondiale.[58] Idéalement, selon le ministère britannique de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales, l’herbe devrait être desséchée et récoltée vers la fin de la floraison. Cette culture précoce réduit le rendement en graines mais améliore le rendement et la qualité des fibres.[59] Dans ces souches de chanvre industriel *, la teneur en tétrahydrocannabinol (THC) aurait été très faible.[57]

Les graines sont semées avec des semoirs à grains ou d’autres équipements de semis conventionnels à une profondeur de 1,27 à 2,54 cm. Des profondeurs de semis plus élevées entraînent une concurrence accrue des mauvaises herbes. L’azote ne doit pas être placé avec les graines, mais le phosphate peut être toléré. Le sol doit contenir 89 à 135 kg / ha d’azote, 46 kg / ha de phosphore, 67 kg / ha de potassium et 17 kg / ha de soufre. Les engrais organiques tels que le fumier sont l’une des meilleures méthodes de lutte contre les mauvaises herbes.[60]

Cultivars[[Éditer]

Contrairement au cannabis à usage médical, les variétés cultivées pour les fibres et les graines contiennent moins de 0,3% de THC et ne conviennent pas à la production de haschisch et de marijuana.[61] Présent dans le chanvre industriel, le cannabidiol est un constituant majeur parmi quelque 560 composés trouvés dans le chanvre.[62]

Cannabis sativa L. subsp. sativa var. sativa est la variété cultivée pour un usage industriel, tandis que C. sativa subsp. indica a généralement une mauvaise qualité des fibres et les bourgeons femelles de cette variété sont principalement utilisés à des fins récréatives et médicinales. Les principales différences entre les deux types de plantes sont l’apparence et la quantité de Δ9-tétrahydrocannabinol (THC) sécrété dans un mélange résineux par des poils épidermiques appelés trichomes glandulaires, bien qu’ils puissent également être distingués génétiquement.[61][63] Variétés de graines oléagineuses et de fibres de Cannabis approuvé pour la production industrielle de chanvre ne produit que des quantités infimes de ce médicament psychoactif, pas assez pour des effets physiques ou psychologiques. En règle générale, le chanvre contient moins de 0,3% de THC, tandis que les cultivars de Cannabis cultivées à des fins médicinales ou récréatives peuvent contenir de 2% à plus de 20%.[64]

Récolte[[Éditer]

Les parcelles de petits exploitants sont généralement récoltées à la main. Les plantes sont coupées à 2 à 3 cm au-dessus du sol et laissées au sol pour sécher. La récolte mécanique est maintenant courante, à l’aide de relieurs de coupe spécialement adaptés ou de coupe plus simples.

Le chanvre coupé est pondu en andains pour sécher jusqu’à quatre jours. Cela a été traditionnellement suivi par rouissage, soit le rouissage à l’eau (le chanvre en faisceau flotte dans l’eau) ou le rouissage à la rosée (le chanvre reste au sol et est affecté par l’humidité de la rosée et par les moisissures et l’action bactérienne).

Emplacement et rotation des cultures[[Éditer]

Pour une culture du chanvre rentable, un sol particulièrement profond, riche en humus et riche en nutriments avec un débit d’eau contrôlé est préférable. Les sols acides, comprimés ou extrêmement légers (sableux) gorgés d’eau affectent principalement le développement précoce des plantes.[[citation requise] Il est préférable d’éviter les pentes raides et hautes de plus de 400 m au-dessus du niveau de la mer. Le chanvre est relativement insensible au froid et peut résister au gel jusqu’à -5 ° C.[[citation requise] Les graines peuvent germer jusqu’à 1–3 ° C.[[citation requise] Le chanvre a besoin de beaucoup de chaleur, donc les variétés antérieures arrivent à maturité. Les besoins en eau sont de 300 à 500 l / kg de matière sèche.[[citation requise] C’est environ 1 / 14ème de celui du coton, qui prend entre 7 000 et 29 000 l / kg, selon le WWF.[[citation requise] Les racines peuvent pousser jusqu’à 3 pieds dans le sol et utiliser l’eau des couches de sol plus profondes.

Le chanvre profite aux cultures cultivées après lui. Ainsi, il est généralement cultivé avant les céréales d’hiver. Les changements avantageux sont la suppression des mauvaises herbes, le relâchement du sol par le gros système racinaire du chanvre et l’effet positif sur l’inclinaison du sol. Le chanvre étant très auto-compatible, il peut également être cultivé plusieurs années de suite dans les mêmes champs (monoculture).

Maladies[[Éditer]

Les plants de chanvre peuvent être vulnérables à divers agents pathogènes, notamment les bactéries, les champignons, les nématodes, les virus et d’autres agents pathogènes divers. Ces maladies entraînent souvent une réduction de la qualité des fibres, un retard de croissance et la mort de la plante. Ces maladies affectent rarement le rendement d’un champ de chanvre, de sorte que la production de chanvre ne dépend pas traditionnellement de l’utilisation de pesticides.

Impact environnemental[[Éditer]

Le chanvre est considéré par une étude de 1998 Environnement ECONOMIQUE être respectueux de l’environnement en raison d’une diminution de l’utilisation des terres et d’autres impacts environnementaux, ce qui indique une diminution possible de l’empreinte écologique dans un contexte américain par rapport aux références types.[65] Une étude de 2010, cependant, qui a comparé la production de papier spécifiquement à partir de chanvre et d’eucalyptus a conclu que « le chanvre industriel présente des impacts environnementaux plus élevés que le papier d’eucalyptus »; toutefois, l’article souligne également qu ‘ »il est possible d’améliorer la production de papier de chanvre industriel ».[66] Le chanvre aurait également besoin de peu de pesticides et d’aucun herbicide, et il a été qualifié de matière première à carbone négatif.[67][68]

Les résultats indiquent qu’un rendement élevé de chanvre peut nécessiter des niveaux totaux élevés de nutriments (nutriments des champs et des engrais) similaires à une récolte de blé à haut rendement.[69]

Producteurs[[Éditer]

Le premier producteur mondial de chanvre est la Chine, qui produit plus de 70% de la production mondiale. La France occupe le deuxième rang avec environ un quart de la production mondiale. La production est plus faible dans le reste de l’Europe, au Chili et en Corée du Nord. Plus de 30 pays produisent du chanvre industriel, dont l’Australie, l’Autriche, le Canada, le Chili, la Chine, le Danemark, l’Égypte, la Finlande, l’Allemagne, la Grèce,[70] Hongrie, Inde, Italie, Japon, Corée, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Turquie, Royaume-Uni et Ukraine.[71][72]

Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont repris la production commerciale dans les années 90. La production britannique est principalement utilisée comme litière pour les chevaux; d’autres utilisations sont en cours de développement. Des entreprises au Canada, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Allemagne, entre autres, transforment les graines de chanvre en une gamme croissante de produits alimentaires et cosmétiques; de nombreux pays producteurs traditionnels continuent de produire des fibres de qualité textile.

Tiges de chanvre séchées exposées à la foire internationale du chanvre à Vienne

Les rendements des tiges séchées à l’air en Ontario ont augmenté depuis 1998 et ont varié de 2,6 à 14,0 tonnes de tiges sèches et rouies par hectare (1 à 5,5 t / ac) à 12% d’humidité. Les rendements dans le comté de Kent ont été en moyenne de 8,75 t / ha (3,5 t / ac). Les récoltes dans le Nord de l’Ontario étaient en moyenne de 6,1 t / ha (2,5 t / ac) en 1998. Les statistiques de l’Union européenne pour 2008 à 2010 indiquent que le rendement moyen de la paille de chanvre a varié entre 6,3 et 7,3 tonnes par ha.[73][74] Une partie seulement de cette fibre est constituée de fibres libériennes. Environ une tonne de fibres libériennes et 2 à 3 tonnes de matériau de base peuvent être décortiquées à partir de 3 à 4 tonnes de paille rouie à sec de bonne qualité. Pour un rendement annuel de ce niveau, est-il recommandé en Ontario d’ajouter de l’azote (N): 70–110 kg / ha, du phosphate (P2O5): jusqu’à 80 kg / ha et potasse (K2O): 40–90 kg / ha.[75]

Le rendement moyen des tiges de chanvre sec en Europe était de 6 tonnes / ha (2,4 tonnes / acre) en 2001 et 2002.[14]

La FAO fait valoir qu’un rendement optimal en fibres de chanvre est supérieur à 2 tonnes par ha, tandis que les rendements moyens sont d’environ 650 kg / ha.[76]

Australie[[Éditer]

Dans les États australiens de Tasmanie, Victoria, Queensland, Australie-Occidentale, Nouvelle-Galles du Sud et, plus récemment, en Australie-Méridionale, les gouvernements des États ont délivré des licences pour cultiver du chanvre à usage industriel. L’État de Tasmanie a été le premier à lancer des recherches modernes sur le potentiel du cannabis, qui a été le premier à octroyer des licences pour le chanvre au début des années 1990. L’État de Victoria a été l’un des premiers à l’adopter en 1998 et a réédité le règlement en 2008.[77]

Le Queensland autorise la production industrielle sous licence depuis 2002,[78] où l’émission est contrôlée en vertu de la Drugs Misuse Act 1986.[79]

L’Australie-Occidentale a permis la culture, la récolte et la transformation du chanvre en vertu de son Industrial Hemp Act 2004,[80] La Nouvelle-Galles du Sud délivre désormais des licences[81] en vertu d’une loi, la loi de 2008 sur la réglementation de l’industrie du chanvre (n ° 58), entrée en vigueur le 6 novembre 2008.[82]

Plus récemment, l’Australie du Sud a légalisé le chanvre industriel en vertu de la loi de 2017 sur le chanvre industriel de l’Australie du Sud, qui a commencé le 12 novembre 2017.[83]

Canada[[Éditer]

La production commerciale (y compris la culture) de chanvre industriel est autorisée au Canada depuis 1998 en vertu des licences et autorisations délivrées par Santé Canada (9 725 ha en 2004, 5450 ha en 2009).[84]

Au début des années 1990, l’agriculture industrielle du chanvre en Amérique du Nord a commencé avec le Hemp Awareness Committee de l’Université du Manitoba. Le comité a travaillé avec le gouvernement provincial pour obtenir de l’aide en recherche et développement et a pu obtenir des permis de parcelles d’essai du gouvernement canadien. Leurs efforts ont mené à la légalisation du chanvre industriel (chanvre contenant seulement des quantités infimes de tétrahydrocannabinol) au Canada et à la première récolte en 1998.[85][86]

En 2017, la superficie cultivée en chanvre dans les provinces des Prairies comprend la Saskatchewan avec plus de 56 000 acres (23 000 ha), l’Alberta avec 45 000 acres (18 000 ha) et le Manitoba avec 30 000 acres (12 000 ha).[87] Le chanvre canadien est cultivé principalement pour sa valeur alimentaire en tant que graines de chanvre décortiquées, huiles de chanvre et poudres de protéines de chanvre, avec seulement une petite fraction consacrée à la production de fibres de chanvre utilisées pour la construction et l’isolation.[87]

France[[Éditer]

La France est le premier producteur européen (et le deuxième producteur mondial) avec 8 000 hectares (20 000 acres) cultivés.[88] 70 à 80% de la fibre de chanvre produite en 2003 a été utilisée pour la pâte spéciale pour papiers à cigarettes et applications techniques. Environ 15% a été utilisé dans le secteur automobile, et 5-6% a été utilisé pour les tapis isolants. Environ 95% des haies étaient utilisées comme litière pour les animaux, tandis que près de 5% étaient utilisées dans le secteur du bâtiment.[14] En 2010/2011, un total de 11 000 hectares (27 000 acres) a été cultivé avec du chanvre dans l’UE, une baisse par rapport à l’année précédente.[74][89]

Russie et Ukraine[[Éditer]

Récolte du chanvre en URSS, 1956

Des années 50 aux années 80, l’Union soviétique était le plus grand producteur mondial de chanvre (3 000 kilomètres carrés (1 200 mi) en 1970). Les principales zones de production se trouvaient en Ukraine,[90] les régions de Koursk et Orel en Russie, et près de la frontière polonaise. Depuis sa création en 1931, le Département de la sélection du chanvre de l’Institut des cultures Bast à Hlukhiv (Glukhov), en Ukraine, a été l’un des plus grands centres mondiaux de développement de nouvelles variétés de chanvre, axé sur l’amélioration de la qualité des fibres, les rendements par hectare et faible teneur en THC.[91][92]

Après l’effondrement de l’Union soviétique, la culture commerciale du chanvre a fortement diminué. Cependant, au moins environ 2,5 millions d’acres de chanvre poussent à l’état sauvage dans les régions de l’Extrême-Orient russe et de la mer Noire.[93]

Royaume-Uni[[Éditer]

Au Royaume-Uni, les licences de culture sont délivrées par le Home Office en vertu de la Misuse of Drugs Act 1971. Lorsqu’il est cultivé à des fins non médicamenteuses, le chanvre est appelé chanvre industriel, et un produit courant est la fibre destinée à être utilisée dans une grande variété de produits, ainsi que la graine pour les aspects nutritionnels et l’huile. Le chanvre sauvage ou la mauvaise herbe de fossé est généralement une fibre naturalisée ou une souche Cannabis qui s’est échappé de la culture et est auto-ensemencé.[94]

États Unis[[Éditer]

En décembre 2018, le chanvre est autorisé à pousser aux États-Unis en vertu de la loi fédérale. La loi sur la culture du chanvre a été incluse dans le Farm Bill de 2018.[95]

Le projet de loi a changé le chanvre d’une substance contrôlée à un produit agricole, légalisant le chanvre au niveau fédéral, ce qui a facilité l’obtention de licences de production pour les agriculteurs, l’obtention de prêts pour la culture du chanvre et leur a permis d’obtenir une assurance-récolte fédérale.[95] Certains États considèrent toujours qu’il est illégal de cultiver du chanvre, mais 47 États ont promulgué une législation pour légaliser la croissance du chanvre au niveau de l’État, à compter de 2019.[96]

Le processus de légalisation de la culture du chanvre a commencé en 2009, lorsque l’Oregon a commencé à approuver les licences pour le chanvre industriel.[97] Puis, en 2013, après la légalisation de la marijuana, plusieurs agriculteurs du Colorado ont planté et récolté plusieurs hectares de chanvre, apportant la première récolte de chanvre aux États-Unis depuis plus d’un demi-siècle.[98] Après cela, le gouvernement fédéral a créé un programme pilote de culture du chanvre dans le cadre de la loi agricole de 2014.[99] Ce programme a permis aux établissements d’enseignement supérieur et aux départements agricoles de l’État de commencer à cultiver du chanvre sans le consentement de la Drug Enforcement Agency (DEA). La production de chanvre dans le Kentucky, ancien producteur américain, a repris en 2014.[100] La production de chanvre en Caroline du Nord a repris en 2017,[101] et dans l’État de Washington la même année.[102] À la fin de 2017, au moins 34 États américains avaient des programmes de chanvre industriel. En 2018, New York a commencé à faire des progrès dans la production de chanvre industriel, ainsi que des programmes pilotes de recherche sur le chanvre à l’Université Cornell, à l’Université Binghamton et à SUNY Morrisville.[103]

En 2017, l’industrie du chanvre estimait que les ventes annuelles de produits à base de chanvre étaient d’environ 820 millions de dollars par an; Le CBD dérivé du chanvre a été le principal moteur de cette croissance.[104]

Malgré ces progrès, les entreprises de chanvre aux États-Unis ont eu des difficultés à se développer car elles ont dû faire face à des défis dans les approches traditionnelles de marketing et de vente. Selon une étude de cas réalisée par Forbes, les entreprises et les startups du chanvre ont eu des difficultés à commercialiser et à vendre des produits de chanvre non psychoactifs, car certaines plateformes de publicité en ligne et institutions financières ne font pas de distinction entre le chanvre et la marijuana.[105]

Histoire[[Éditer]

Le chanvre est peut-être l’une des premières plantes cultivées.[107][108] Un site archéologique dans les îles Oki près du Japon contenait des akènes de cannabis d’environ 8000 avant JC, ce qui signifie probablement l’utilisation de la plante.[109] L’utilisation du chanvre remonte archéologiquement au Néolithique en Chine, avec des empreintes de fibres de chanvre trouvées sur des poteries de culture de Yangshao datant du 5ème millénaire avant JC.[106][110] Les Chinois ont ensuite utilisé du chanvre pour fabriquer des vêtements, des chaussures, des cordes et une première forme de papier.[106] L’historien grec classique Hérodote (vers 480 avant JC) a rapporté que les habitants de Scythie inhalaient souvent les vapeurs de fumée de graines de chanvre, à la fois comme rituel et pour leur propre plaisir.[111]

L’expert en textile Elizabeth Wayland Barber résume les preuves historiques que Cannabis sativa, « a grandi et était connu au Néolithique sous toutes les latitudes septentrionales, de l’Europe (Allemagne, Suisse, Autriche, Roumanie, Ukraine) à l’Asie de l’Est (Tibet et Chine) », mais « l’utilisation textile de Cannabis sativa ne fait pas surface pour certains en Occident jusqu’à relativement tard, à savoir l’âge du fer. « [112]

« Je soupçonne fortement, cependant, que ce qui a catapulté le chanvre vers une renommée et une fortune soudaines en tant que cultigène et l’a fait se propager rapidement vers l’ouest au cours du premier millénaire avant JC était la propagation de l’habitude de fumer du pot quelque part en Asie du centre-sud, où la variété porteuse de drogue de la plante s’est produite à l’origine. Les preuves linguistiques appuient fortement cette théorie, à la fois en ce qui concerne le temps et la direction de la propagation et la cause. « [113]

Les Juifs vivant en Palestine au IIe siècle connaissaient la culture du chanvre, comme en témoigne une référence à celle-ci dans la Mishna (Kil’ayim 2: 5) en tant que variété de plantes, avec Arum, qui prend parfois jusqu’à trois ans pour se développer à partir d’un semis. À la fin de l’Allemagne médiévale et en Italie, le chanvre était utilisé dans les plats cuisinés, comme garniture de tartes et de tourtes, ou bouilli dans une soupe.[114] Le chanvre, plus tard en Europe, était principalement cultivé pour ses fibres et était utilisé pour les cordes sur de nombreux navires, y compris ceux de Christophe Colomb. L’utilisation du chanvre comme étoffe était principalement concentrée à la campagne, des textiles de meilleure qualité étant disponibles dans les villes.

Les Espagnols ont apporté du chanvre aux Amériques et l’ont cultivé au Chili à partir d’environ 1545.[115] Des tentatives similaires ont été faites au Pérou, en Colombie et au Mexique, mais ce n’est qu’au Chili que la récolte a réussi.[116] In July 1605, Samuel Champlain reported the use of grass and hemp clothing by the (Wampanoag) people of Cape Cod and the (Nauset) people of Plymouth Bay told him they harvested hemp in their region where it grew wild to a height of 4 to 5 ft.
[117] In May 1607, « hempe » was among the crops Gabriel Archer observed being cultivated by the natives at the main Powhatan village, where Richmond, Virginia is now situated;[118] and in 1613, Samuell Argall reported wild hemp « better than that in England » growing along the shores of the upper Potomac. As early as 1619, the first Virginia House of Burgesses passed an Act requiring all planters in Virginia to sow « both English and Indian » hemp on their plantations.[119] The Puritans are first known to have cultivated hemp in New England in 1645.[115]

États Unis[[Éditer]

George Washington pushed for the growth of hemp as it was a cash crop commonly used to make rope and fabric. In May 1765 he noted in his diary about the sowing of seeds each day until mid-April. Then he recounts the harvest in October which he grew 27 bushels that year.

It is sometimes supposed that an excerpt from Washington’s diary, which reads « Began to seperate[[sic]the Male from the Female hemp at Do.&—rather too late » is evidence that he was trying to grow female plants for the THC found in the flowers. However, the editorial remark accompanying the diary states that « This may arise from their [the male] being coarser, and the stalks larger »[120] In subsequent days, he describes soaking the hemp [121] (to make the fibers usable) and harvesting the seeds,[122] suggesting that he was growing hemp for industrial purposes, not recreational.

George Washington also imported the Indian Hemp plant from Asia, which was used for fiber and, by some growers, for intoxicating resin production. In a 1796 letter to William Pearce who managed the plants for him, Washington says, « What was done with the Indian Hemp plant from last summer? It ought, all of it, to be sown again; that not only a stock of seed sufficient for my own purposes might have been raised, but to have disseminated seed to others; as it is more valuable than common hemp. »[123][124]

Other presidents known to have farmed hemp for alternative purposes include Thomas Jefferson,[125] James Madison, James Monroe, Andrew Jackson, Zachary Taylor, and Franklin Pierce.
[126]

Historically, hemp production had made up a significant portion of antebellum Kentucky’s economy. Before the American Civil War, many slaves worked on plantations producing hemp.[127]

In 1937, the Marihuana Tax Act of 1937 was passed in the United States, levying a tax on anyone who dealt commercially in cannabis, hemp, or marijuana. The passing of the Act to destroy the U.S. hemp industry has been disputed to involve businessmen Andrew Mellon, Randolph Hearst and the Du Pont family.[128][129][130]

One claim is that Hearst believed[[dubious ] that his extensive timber holdings were threatened by the invention of the decorticator that he feared would allow hemp to become a cheap substitute for the paper pulp used for newspaper.[128][131] Historical research indicates this fear was unfounded because improvements of the decorticators in the 1930s – machines that separated the fibers from the hemp stem – could not make hemp fiber a cheaper substitute for fibers from other sources. Further, decorticators did not perform satisfactorily in commercial production.[132][128]

Another claim is that Mellon, Secretary of the Treasury and the wealthiest man in America at that time, had invested heavily in DuPont’s new synthetic fiber, nylon, and believed[[dubious ] that the replacement of the traditional resource, hemp, was integral to the new product’s success.[128][133][134][135][136][137][138][139] The company DuPont and many industrial historians dispute a link between nylon and hemp, nylon became immediately a scarce commodity.[[clarification nécessaire] Nylon had characteristics that could be used for toothbrushes (sold from 1938) and very thin nylon fiber could compete with silk and rayon in various textiles normally not produced from hemp fiber, such as very thin stockings for women.[132][140][141][142][143]

While the Marihuana Tax Act of 1937 had just been signed into law, the United States Department of Agriculture lifted the tax on hemp cultivation during WW II.[144] Before WW II, the U.S. Navy used Jute and Manila Hemp from the Philippines and Indonesia for the cordage on their ships. During the war, Japan cut off those supply lines.[145] America was forced to turn inward and revitalize the cultivation of Hemp on U.S. soils.

Hemp was used extensively by the United States during World War II to make uniforms, canvas, and rope.[146] Much of the hemp used was cultivated in Kentucky and the Midwest. During World War II, the U.S. produced a short 1942 film, Hemp for Victory, promoting hemp as a necessary crop to win the war.[145] U.S. farmers participated in the campaign to increase U.S. hemp production to 36,000 acres in 1942.[147] This increase amounted to more than 20 times the production in 1941 before the war effort.[147]

Historical cultivation[[Éditer]

Hemp has been grown for millennia in Asia and the Middle East for its fibre. Commercial production of hemp in the West took off in the eighteenth century, but was grown in the sixteenth century in eastern England.[150] Because of colonial and naval expansion of the era, economies needed large quantities of hemp for rope and oakum. In the early 1940s, world production of hemp fiber ranged from 250 000 to 350 000 metric tonnes, Russia was the biggest producer.[132]

In Western Europe, the cultivation of hemp was not legally banned by the 1930s, but the commercial cultivation stopped by then, due to decreased demand compared to increasingly popular artificial fibers.[151] Speculation about the potential for commercial cultivation of hemp in large quantities has been criticized due to successful competition from other fibers for many products. The world production of hemp fiber fell from over 300,000 metric tons 1961 to about 75,000 metric tons in the early 1990s and has after that been stable at that level.[152]

Japon[[Éditer]

In Japan, hemp was historically used as paper and a fiber crop. There is archaeological evidence cannabis was used for clothing and the seeds were eaten in Japan back to the Jōmon period (10,000 to 300 BC). Many Kimono designs portray hemp, or asa (Japanese: ), as a beautiful plant. In 1948, marijuana was restricted as a narcotic drug. The ban on marijuana imposed by the United States authorities was alien to Japanese culture, as the drug had never been widely used in Japan before. Though these laws against marijuana are some of the world’s strictest, allowing five years imprisonment for possession of the drug, they exempt hemp growers, whose crop is used to make robes for Buddhist monks and loincloths for Sumo wrestlers. Because marijuana use in Japan has doubled in the past decade, these exemptions have recently been called into question.[153]

le Portugal[[Éditer]

The cultivation of hemp in Portuguese lands began around the fourteenth century.[[citation requise] The raw material was used for the preparation of rope and plugs for the Portuguese ships. Portugal also utilized its colonies to support its hemp supply, including in certain parts of Brazil.[154]

In order to recover the ailing Portuguese naval fleet after the Restoration of Independence in 1640, King John IV put a renewed emphasis on the growing of hemp. He ordered the creation of the Royal Linen and Hemp Factory in the town of Torre de Moncorvo to increase production and support the effort.[155]

In 1971, the cultivation of hemp became illegal, and the production was substantially reduced. Because of EU regulations 1308/70, 619/71 and 1164/89, this law was revoked (for some certified seed varieties).[156]

Voir également[[Éditer]

Références[[Éditer]

  1. ^ Swanson, TE (2015), « Controlled Substances Chaos: The Department of Justice’s New Policy Position on Marijuana and What It Means for Industrial Hemp Farming in North Dakota » (PDF), North Dakota Law Review, 90 (3): 613CS1 maint: ref=harv (link)
  2. ^ a b Robert Deitch (2003). Hemp: American History Revisited: The Plant with a Divided History. Algora Publishing. p. 219. ISBN 978-0-87586-226-2.
  3. ^ Tourangeau, Wesley (2015), « Re-defining Environmental Harms: Green Criminology and the State of Canada’s Hemp Industry », Canadian Journal of Criminology & Criminal Justice, 57 (4): 528–554, doi:10.3138/cjccj.2014.E11
  4. ^ a b Keller, NM (2013), « The Legalization of Industrial Hemp and What it Could Mean for Indiana’s Biofuel Industry » (PDF), Indiana International & Comparative Law Review, 23 (3): 555, doi:10.18060/17887
  5. ^ Johnson, Renée (22 March 2019). Defining Hemp: A Fact Sheet (PDF). Washington, DC: Congressional Research Service. Récupéré 29 March 2019.
  6. ^ Talbot, Geoff (2015). Specialty Oils and Fats in Food and Nutrition: Properties, Processing and Applications. Elsevier Science. p. 39. ISBN 978-1-78242-397-3.
  7. ^ Crime, United Nations Office on Drugs and (2009). Recommended Methods for the Identification and Analysis of Cannabis and Cannabis Products: Manual for Use by National Drug Testing Laboratories. United Nations Publications. p. 12. ISBN 978-92-1-148242-3.
  8. ^ a b c Mallory, JP (1997), JP Mallory; DQ Adams (eds.), Encyclopedia of Indo-European Culture (Illustrated ed.), London, UK: Taylor & Francis, p. 266, ISBN 9781884964985
  9. ^ Adams, DQ (2006), JP Mallory; DQ Adams (eds.), The Oxford Introduction to Proto-Indo-European and the Proto-Indo-European World, Oxford University Press, p. 166, ISBN 9780191058127
  10. ^ a b c Barber, EJW (1991), Prehistoric Textiles: The Development of Cloth in the Neolithic and Bronze Ages with Special Reference to the Aegean, Princeton University Press, pp. 36–38, ISBN 9780691002248
  11. ^ McConvell, Patrick; Smith, Michael (2003), « Millers and Mullers: The archaeo-linguisitic stratigraphy of technological change in holocene Australia », in Henning Andersen (ed.), Language Contacts in Prehistory: Studies in Stratigraphy, John Benjamins Publishing, p. 181, ISBN 9781588113795
  12. ^ « Erowid Cannabis Vault : Culture #2 ». erowid.org. Récupéré 20 June 2008.[[better source needed]
  13. ^ a b c « Michael Karus: European Hemp Industry 2002 Cultivation, Processing and Product Lines. Journal of Industrial Hemp Volume 9 Issue 2 2004, Taylor & Francis, London ». Informaworld.com.[[better source needed]
  14. ^ « America’s First Hemp Drink – Chronic Ice – Making a Splash in the Natural Beverage Market ». San Francisco Chronicle. Los Angeles. Vocus. 8 June 2011. Archived from the original on 27 December 2011. Récupéré 19 June 2011.
  15. ^ a b c « USDA ERS – Industrial Hemp in the United States: Status and Market Potential » (PDF). Ers.usda.gov. Archivé de l’original (PDF) on 25 June 2013. Récupéré 9 November 2013.
  16. ^ « New York Chefs are Going Nuts for…Hemp Leaves?! ». rachaelraymag.com. Récupéré 18 December 2018.
  17. ^ « Farm bill promotes hemp as legal crop ». Leg.state.or.us. Récupéré 5 February 2014.
  18. ^ « Industrial fibre crops: business opportunities for farmers », gov.uk, Department for Environment, Food & Rural Affairs, 13 June 2013, retrieved 18 May 2016
  19. ^ a b « Nutrition Facts for Hemp Seeds (shelled) per 100 g serving ». Conde Nast, Custom Analysis. 2014. Récupéré 19 February 2015.
  20. ^ a b Callaway, J. C. (1 January 2004). « Hempseed as a nutritional resource: An overview » (PDF). Euphytica. 140 (1–2): 65–72. doi:10.1007/s10681-004-4811-6. Archivé de l’original (PDF) on 4 November 2013. Récupéré 13 March 2013.
  21. ^ [1]
  22. ^ House JD, Neufeld J, Leson G (November 2010). « Evaluating the quality of protein from hemp seed (Cannabis sativa L.) products through the use of the protein digestibility-corrected amino acid score method ». Journal of Agricultural and Food Chemistry. 58 (22): 11801–7. doi:10.1021/jf102636b. PMID 20977230.
  23. ^ « CRRH, Archaeologists agree that cannabis was among the first crops cultivated by human beings at least over 6,000 years ago, and perhaps more than 12,000 years ago ». Crrh.org. Récupéré 20 April 2011.
  24. ^ « Online Etymology Dictionary ». Etymonline.com. Récupéré 20 April 2011.
  25. ^
    Cronin, Mary Elizabeth (11 February 1995). « Hemp fashions are clean, comfy, and legal ». The Free Lance-Star.
  26. ^ « Going eco, going Dutch ». Futuremakers.artez.nl. 17 July 2018. Récupéré 17 June 2019.
  27. ^ NNFCC. « NNFCC Project Factsheet: Guide to Building with Hemp-Lime Composites, NNFCC 07-001 », « National Non-Food Crops Centre », Retrieved on 16 February 2011
  28. ^ « Why Build with Hemp? Properties of Hemp-Lime ». OldBuilders. Récupéré 20 September 2018.
  29. ^ Isabelle, Ceyte (2008). Etat, acteurs privés et innovation dans le domaine des matériaux de construction écologiques : Le développement du béton de chanvre depuis 1986 (PDF) (MASTER – Politiques publiques et gouvernements comparés thesis) (in French). ‘Institut d’Etudes Politiques de Lyon.
  30. ^ « The Haverhill Hemp Houses ». bre.co.uk. Archived from the original on 6 September 2012. Récupéré 8 February 2013.
  31. ^ « Modece Architects ». modece.com. Archived from the original on 15 April 2013. Récupéré 8 February 2013.
  32. ^ « The NNFCC Renewable House ». Renewable-house.co.uk. Récupéré 20 April 2011.
  33. ^ « Hemp homes are cutting edge of green building ». USA aujourd’hui. 12 September 2010.
  34. ^ « HEMPSEC project website ». European Union research. Récupéré 8 July 2014.
  35. ^ Allin, Steve. Building with Hemp, Seed Press, 2012,ISBN 978-0-9551109-1-7. (p. 95, 2nd Edition).
  36. ^
    « Thermoformable Composite Panels » (PDF). Composites World. 2006. Archived from the original (PDF) on 11 May 2008. Récupéré 3 juillet 2009.
  37. ^ « Plastics ». hemp.com. 14 May 2013. Récupéré 9 November 2013.
  38. ^ « Lotus announces hemp-based Eco Elise: a new type of ‘green’ car ». transport20.com. Archived from the original on 23 October 2013. Récupéré 9 November 2013.
  39. ^ « Green Cars, Fuel Efficiency and the Environment | Mercedes-Benz ». Mbusa.com. Récupéré 9 November 2013.
  40. ^ « Michael Karus:European hemp industry 2001 till 2004: Cultivation, raw materials, products and trends, 2005 » (PDF). Archivé de l’original (PDF) on 26 July 2011. Récupéré 20 April 2011.
  41. ^ Paulapuro, Hannu (2000). « 5 ». Paper and Board grades. Papermaking Science and Technology. 18. Finland: Fapet Oy. p. 114. ISBN 978-952-5216-18-9.
  42. ^ Van Roekel; Gerjan J. (1994). « Hemp Pulp and Paper Production ». Journal of the International Hemp Association.
  43. ^ Schubert, Pit. « Our ropes are much stronger than we believe ». Union Internationale Des Associations D’Alpinisme. Archived from the original on 27 September 2007.
  44. ^ NNFCC. In the US, pet manufacturers use hemp in dog and cat bedding. « Crop Factsheet: Hemp » Archived 26 March 2009 at the Wayback Machine, National Non-Food Crops Centre, 9 June 2008. Retrieved on 6 May 2009
  45. ^ « Phytoremediation: Using Plants to Clean Soil ». Mhhe.com. Récupéré 20 April 2011.
  46. ^ « Hemp As Weed Control ». gametec.com. Récupéré 9 July 2008.
  47. ^ Reisinger, Péter; Lehoczky, Éva; Komives, Tamas (1 March 2005). « Competitiveness and Precision Management of the Noxious Weed Cannabis sativa L. in Winter Wheat ». Communications in Soil Science and Plant Analysis. 36 (4–6): 629–634. doi:10.1081/CSS-200043303. ISSN 0010-3624.
  48. ^ « COOLFUEL Episode: Sugarcane and Hempoline ». Récupéré 16 October 2009.
  49. ^ « Clean Energy Solutions ». Hemp 4 Fuel. Récupéré 20 April 2011.
  50. ^ « Pollution: Petrol vs. Hemp ». Hempcar.org. Archived from the original on 20 July 2006. Récupéré 20 April 2011.
  51. ^ « Biofuels Facts ». Hempcar.org. Archived from the original on 20 May 2011. Récupéré 20 April 2011.
  52. ^ « Increased biogas production at the Henriksdals Waste Water plant, Cajsa Hellstedt et. all, June 2010 » (PDF).
  53. ^ What Farmers Need to Know About Growing Hemp(https://www.agriculture.com)|date=22 July 2019 }}
  54. ^ Hall, J.; Bhattarai, S. P.; Midmore, D. J. (2013). « The effects of different sowing times on maturity rates, biomass, and plant growth of industrial fiber hemp ». Journal of Natural Fibers. dix: 40–50. doi:10.1080/15440478.2012.756639.
  55. ^ Adams, Cydney (17 November 2016). « The man behind the marijuana ban for all the wrong reasons ». CBS News. Récupéré 28 March 2019.
  56. ^ a b c This paper begins with a history of hemp use and then describes how hemp was constructed as a dangerous crop in the U.S. The paper then discusses the potential of hemp as an alternative crop. Luginbuhl, April M. (2001). « Industrial hemp (Cannabis sativa L): The geography of a controversial plant ». The California Geographer. 41. California Geographical Society. pp. 1–14. hdl:10211.2/2738. Hemp contains less than 1% THC, or tetrahydrocannabinols, the psychoactive property in marijuana. In other words, smoking hemp cannot create a ‘high.’ … The dense growth of hemp eliminates other weeds…. The best growing technique for hemp, planting 300 to 500 plants per square meter, also helps authorities easily tell the hemp from marijuana, which is a plant that is less densely cultivated. (Roulac 1997; 149).
  57. ^ Deitch, Robert (2003). Hemp: American History Revisited: The Plant with a Divided History. Algora Publishing. pp. 4–26. ISBN 9780875862262. Récupéré 16 November 2013. Cannabis is … a plant that played an important role in colonial America’s prosperous economy and remained a valuable commercial commodity up until the Second World War.
  58. ^ ADAS (July 2005). « UK Flax and Hemp production: The impact of changes in support measures on the competitiveness and future potential of UK fibre production and industrial use » (PDF). Department for Environment, Food and Rural Affairs. Archivé de l’original (PDF) on 4 November 2013. Récupéré 14 June 2013.
  59. ^ « Industrial Hemp Production and Management ». Province of Manitoba: Manitoba Agriculture. Récupéré 8 January 2019.
  60. ^ a b Sawler, J; Stout, J. M; Gardner, K. M; Hudson, D; Vidmar, J; Butler, L; Page, J. E; Myles, S (2015). « The Genetic Structure of Marijuana and Hemp ». PLOS ONE. dix (8): e0133292. Bibcode:2015PLoSO..1033292S. doi:10.1371/journal.pone.0133292. PMC 4550350. PMID 26308334.
  61. ^ Elsohly, M. A; Radwan, M. M; Gul, W; Chandra, S; Galal, A (2017). Phytochemistry of Cannabis sativa L. Progress in the Chemistry of Organic Natural Products. 103. pp. 1–36. doi:10.1007/978-3-319-45541-9_1. ISBN 978-3-319-45539-6. PMID 28120229.
  62. ^ Datwyler, SL; Weiblen, GD (2006). « Genetic Variation in Hemp and marijuana (Cannabis sativa L.) sativa plants are taller and less dense. Indica plants are shorter but a lot more dense than sativas. According to Amplified Fragment Length Polymorphisms ». Journal of Forensic Sciences. 51 (2): 371–375. doi:10.1111/j.1556-4029.2006.00061.x. PMID 16566773.
  63. ^ Hemp and Marijuana: Myths & Realities written by David P. West, Ph.D. for the North American Industrial Hemp Council
  64. ^ Common, Michael; Stagl, Sigrid; Gay, Philip W. (30 June 1998). « Industrial hemp’s double dividend: a study for the USA ». Ecological Economics. 25 (3): 291–301. Bibcode:2005ecec.book…..C. CiteSeerX 10.1.1.603.9935. doi:10.1016/S0921-8009(97)00040-2.
  65. ^ Da Silva Vieira, Ricardo; Canaveira, Paulo; Da Simões, Ana; Domingos, Tiago (2010). « Industrial hemp or eucalyptus paper? ». The International Journal of Life Cycle Assessment. 15 (4): 368–375. doi:10.1007/s11367-010-0152-y.
  66. ^
    « FAQs & Facts: Facts ». Resources: Education. The HIA. Archived from the original on 10 July 2008. Récupéré 5 July 2008.
  67. ^
    « HIA: Resources: Education: FAQs & Facts: FAQs: Answers ». thehia.org. Archived from the original on 10 October 2013. Récupéré 5 July 2008.
  68. ^ « D. Risula, and others, Saskatchewan Ministry of Agriculture, October 2009 ». Archived from the original on 26 August 2011. Récupéré 20 April 2011.
  69. ^ « Lawmakers legalize industrial hemp farming in Greece: Prospects & Opportunities ». Tekmon Geomatics. Archived from the original on 6 February 2017. Récupéré 5 February 2017.
  70. ^ « Hemp vs. Marijuana ». azhemp.org. Archived from the original on 9 May 2003. Récupéré 18 June 2008.
  71. ^ « Hemp Facts ». thehia.org. Archived from the original on 27 September 2013. Récupéré 9 November 2013.
  72. ^ Carus, Michael (June 2013). « The European Hemp Industry: Cultivation, processing and applications for fibres, shivs and seeds » (PDF). European Industrial Hemp Association. Récupéré 30 August 2016.
  73. ^ a b « Agriculture in the European Union, Statistical and Economic Information 2011, European Union Directorate-General for Agriculture and Rural Development, page 283 » (PDF). Récupéré 9 November 2013.
  74. ^ « Growing Industrial Hemp in Ontario, Ministry of Agriculture, Food and Rural Affairs, Canada, 2008 ». ON, CA: Omafra. Récupéré 20 April 2011.
  75. ^ Graeme Thomas. « Natural Fibers: Hemp Food and Agriculture Organization of the United Nations, 2009 ». Naturalfibres2009.org. Récupéré 20 April 2011.
  76. ^
    « Drugs, Poisons and Controlled Substances (Industrial Hemp) Regulations 2008 » (PDF). dms.dpc.vic.gov.au. Archivé de l’original (PDF) on 17 December 2008. Récupéré 24 November 2008.
  77. ^ « Guidelines for engaging in the commercial production of industrial hemp in Queensland ». dpi.qld.gov.au. Archived from the original on 20 December 2008. Récupéré 24 November 2008.
  78. ^
    « Drugs Misuse Act 1986 » (PDF). legislation.qld.gov.au. Récupéré 24 November 2008.
  79. ^ « Western Australian Legislation – Industrial Hemp Act 2004 ». www.legislation.wa.gov.au. Récupéré 5 August 2019.
  80. ^
    « Opportunities to engage in commercial low THC hemp fibre and seed production in NSW ». dpi.nsw.gov.au. Archived from the original on 24 December 2008. Récupéré 24 November 2008.
  81. ^
    « Hemp Industry Regulation 2008 ». legislation.nsw.gov.a. Récupéré 24 November 2008.
  82. ^ « Archived copy ». Archived from the original on 26 November 2018. Récupéré 26 November 2018.CS1 maint: archived copy as title (link)
  83. ^ « Government of Alberta: Industrial Hemp Production in Canada, February 2, 2010 ». .agric.gov.ab.ca. Récupéré 20 April 2011.
  84. ^ « Where the heck is hemp?, The Alberta Express, April 18th, 2007 ». www.hempline.com.
  85. ^ « Manitoba Harvest 2007 Peoples Choice, Eco Libris, Oct 8th, 2007 ». ecolibris.blogspot.ca/.
  86. ^ a b Mark Halsall (2 March 2018). « Hemp area may stall in 2018 ». CountryGuide, Glacier FarmMedia Limited Partnership. Récupéré 18 May 2018.
  87. ^ « Hemp: a plant still unknown (in French) ». Jardinage. 4 October 2014. Récupéré 25 June 2018.
  88. ^ Jordbruksverket: 2.1–2.3, 2.5 Marknadssituationen för spannmål, oljeväxter, proteingrödor, ris,2011-03-10, (Swedish Board of Agriculture, Report from an expert group in the European Union about the market situation for a number of agricultural products. Published only in Swedish) Archived 18 January 2012 at the Wayback Machine
  89. ^ « Hemp research and growing in Ukraine ». Aginukraine.com. 6 January 2002. Récupéré 20 April 2011.
  90. ^ Hemp will help Ukraine to grow wealthy Archived 13 October 2008 at the Wayback Machine (in Russian)
  91. ^ Interview with Dr. V. G. Virovets, the head of the Hemp Breeding Department at the Institute of Bast Crops Archived 8 March 2008 at the Wayback Machine (1998) (in English)
  92. ^ « (Website/ Products) ». Récupéré 28 September 2011.
  93. ^ Jon Merrills; Jonathan Fisher (2013). Pharmacy Law and Practice. Academic Press. p. 227. ISBN 978-0-12-394618-8.
  94. ^ a b Dyer, Owen (31 May 2018). « Trump signs bill to give patients right to try drugs ». BMJ: k2429. doi:10.1136/bmj.k2429. ISSN 0959-8138.
  95. ^ « State Industrial Hemp Statutes ». ncsl.org. Récupéré 12 December 2019.
  96. ^ Oregon Department of Agriculture (6 August 2009). « Industrial Hemp in Oregon » (PDF). library.state.or.us. Récupéré 20 April 2019.
  97. ^ Stoller, Joyce (7 March 1996). « Hemp, Hemp, Hooray! ». Monthly Review. 47 (10): 58. doi:10.14452/mr-047-10-1996-03_7. ISSN 0027-0520.
  98. ^ Congress of the United States of America (3 January 2014). « Agricultural Act of 2014 » (PDF). govinfo.org. Récupéré 20 April 2019.
  99. ^ « Student Pugwash USA announces science and politics multimedia contest winners ». Physics Today. 2013. doi:10.1063/pt.4.1568. ISSN 1945-0699.
  100. ^ Windham, Lane (18 January 2018). « Signing Up in the Shipyard ». University of North Carolina Press. 1. doi:10.5149/northcarolina/9781469632070.003.0005.
  101. ^ « Geology of the Moses Lake North quadrangle, Washington ». 1961. doi:10.3133/i330.
  102. ^ Schafer, Roy (26 March 2018), « You can get here from there », Tragic Knots in Psychoanalysis, Routledge, pp. 155–167, doi:10.4324/9780429484155-10, ISBN 9780429484155
  103. ^ Hemp Business journal (13 June 2018). « The U.S. Hemp Industry grows to $820mm in sales in 2017 ». hempbizjournal.com. Récupéré 12 December 2019.
  104. ^ Chhabra, Esha (10 July 2015). « Downside of becoming a richer country ». BMJ. 351: h3759. doi:10.1136/bmj.h3759. ISSN 1756-1833. PMID 26162376.
  105. ^ a b c Stafford, Peter (1992). Psychedelics Encyclopedia. Berkeley, CA, USA: Ronin Publishing. ISBN 978-0-914171-51-5.
  106. ^
    « Information paper on industrial hemp (industrial cannabis) ». Department of Primary Industries and Fisheries, Queensland Government. Archived from the original on 23 July 2008. Récupéré 5 July 2008.
  107. ^ Ethan Russo (August 2007). « History of cannabis and its preparations in saga, science, and sobriquet ». Chemistry & Biodiversity. 4 (8): 1614–1648. doi:10.1002/cbdv.200790144. PMID 17712811.
  108. ^ Tengwen Long; et al. (March 2017). « Cannabis in Eurasia: origin of human use and Bronze Age trans-continental connections ». Vegetation History and Archaeobotany. 26 (2): 245–258. doi:10.1007/s00334-016-0579-6.
  109. ^ Barber, E. J. W. (1992). Prehistoric Textiles: The Development of Cloth in the Neolithic and Bronze Ages with Special Reference to the Aegean. Princeton University Press. p. 17.
  110. ^ Herodotus. Histories. IV. 73–75.
  111. ^ Barber, E. J. W. (1992). Prehistoric Textiles: The Development of Cloth in the Neolithic and Bronze Ages with Special Reference to the Aegean. Princeton University Press. p. 18.
  112. ^ Barber (1992). p. 19.
  113. ^ Regional Cuisines of Medieval Europe: A Book of Essays (2002), edited by Melitta Weiss Adamson,ISBN 0-415-92994-6, pg. 98, 166
  114. ^ a b
    Daryl T. Ehrensing (May 1998). « Feasibility of Industrial Hemp Production in the United States Pacific Northwest, SB681 ». Oregon State University. Récupéré 15 May 2016.
  115. ^ Gabriel G. Nahas (31 December 1992). Cannabis Physiopathology Epidemiology Detection. CRC Press. pp. 210–. ISBN 978-0-8493-8310-6.
  116. ^ Champlain, Samuel, Henry P. Biggar. 1929. The Works of Samuel de Champlain, vol 1. Toronto: Champlain Society. pp. 341–56.
  117. ^ Gabriel Archer, A Relatyon of the Discoverie of Our River…, printed in Archaeologia Americana 1860, p. 44. William Strachey (1612) records a native (Powhatan) name for hemp (weihkippeis).
  118. ^ Proceedings of the Virginia Assembly, 1619 Archived 4 March 2003 at the Wayback Machine, cf. the 1633 Act: Hening’s Statutes at Large, p. 218
  119. ^ « Diary of George Washington, entry 7 August 1765 ». founders.archives.gov. Récupéré 3 June 2014.
  120. ^ « Diary of George Washington, entry 22 August 1765 ». founders.archives.gov. Récupéré 3 June 2014.
  121. ^ « Diary of George Washington, entry September 1765 ». founders.archives.gov. Récupéré 3 June 2014.
  122. ^ « From George Washington to William Pearce, 29 May 1796 ». Founders Online. National Archive. Récupéré 15 September 2019.
  123. ^ Robinson, Rowan (1996). The Great Book of Hemp: The Complete Guide to the Environmental, Commercial, and Medicinal Uses of the World’s Most Extraordinary Plant. Rochester, Vermont: Park Street Press. p. 131. ISBN 9780892815418. Récupéré 15 September 2019.
  124. ^ Bear, James A. Jr., and Lucia C. Stanton, eds. Jefferson’s Memorandum Books: Accounts, with Legal Records and Miscellany, 1767–1826. Princeton, NJ: Princeton University Press, 1997, 1:383.
  125. ^ Robinson, Rowan. The Great Book of Hemp: The Complete Guide to the Environmental, Commercial, and Medicinal Uses of the World’s Most Extraordinary Plant. Rochester, VT. Park Street Press, 2010. Chapter 5:129-135. Impression
  126. ^ James F. Hopkins, « Slavery in the Hemp Industry », Drug Library
  127. ^ a b c French, Laurence; Manzanárez, Magdaleno (2004). NAFTA & neocolonialism: comparative criminal, human & social justice. University Press of America. p. 129. ISBN 978-0-7618-2890-7.
  128. ^ Earlywine, 2005: p. 24
  129. ^ Peet, 2004: p. 55
  130. ^ Sterling Evans (2007). Bound in twine: the history and ecology of the henequen-wheat complex for Mexico and the American and Canadian Plains, 1880–1950. Texas A&M University Press. p. 27. ISBN 978-1-58544-596-7.
  131. ^ a b c Dewey LH (1943). Fiber production in the western hemisphere. United States Printing Office, Washington. p. 67. Récupéré 25 February 2015.
  132. ^ Evans, Sterling, ed. (2006). The borderlands of the American and Canadian Wests: essays on regional history of the forty-ninth parallel. University of Nebraska Press. p. 199. ISBN 978-0-8032-1826-0.
  133. ^ Gerber, Rudolph Joseph (2004). Legalizing marijuana: drug policy reform and prohibition politics. Greenwood Publishing Group. p. 7. ISBN 978-0-275-97448-0.
  134. ^ Earleywine, Mitchell (2005). Understanding marijuana: a new look at the scientific evidence. Oxford University Press. p. 231. ISBN 978-0-19-518295-8.
  135. ^ Robinson, Matthew B; Scherlen, Renee G (2007). Lies, damned lies, and drug war statistics: a critical analysis of claims made by the office of National Drug Control Policy. SUNY Press. p. 12. ISBN 978-0-7914-6975-0.
  136. ^ Rowe, Thomas C (2006). Federal narcotics laws and the war on drugs: money down a rat hole. Psychology Press. p. 26. ISBN 978-0-7890-2808-2.
  137. ^ Sullivan, Larry E; et al., eds. (2005). Encyclopedia of Law Enforcement: Federal. SAGE. p. 747. ISBN 978-0-7619-2649-8.
  138. ^ Lusane, Clarence (1991). Pipe dream blues: racism and the war on drugs. South End Press. pp. 37–8. ISBN 978-0-89608-410-0.
  139. ^ « the history of nylon ». caimateriali.org.
  140. ^ Wolfe, Audra J. (2008). « Nylon: A Revolution in Textiles ». Chemical Heritage Magazine. 26 (3). Récupéré 20 mars 2018.
  141. ^ « American Chemical Society: THE FIRST NYLON PLANT. 1995 » (PDF). acs.org.
  142. ^ « Who invented the toothbrush and when was it? (Everyday Mysteries: Fun Science Facts from the Library of Congress) ». loc.gov.
  143. ^ Klonoff, Harry (1974). « The Logistics of Marijuana Research: Methodological, Legal, and Societal ». Marijuana: Effects on Human Behavior. Elsevier. pp. 1–24. doi:10.1016/b978-0-12-497050-2.50006-1. ISBN 9780124970502.
  144. ^ a b USDA (1942). Hemp for Victory. Event occurs at 1:40. Récupéré 25 April 2019.
  145. ^ « Chapter 5. The Wartime Transformation of Student Visitors into Refugee Citizens, 1943–1955 ». The Good Immigrants: How the Yellow Peril Became the Model Minority. Princeton University Press. 31 January 2015. pp. 104–129. doi:10.1515/9781400866373-009. ISBN 9781400866373.
  146. ^ a b USDA (1942). Hemp for Victory. Event occurs at 2:05. Récupéré 25 April 2019.
  147. ^ Letter to Daddy Burt from USDA War Board | Burton Family Archive: Sallyann Burton Gullett
  148. ^ Picture of Daddy Burt with harvested hemp | Burton Family Archive: Jimmy Wallace Bruner
  149. ^ Bradshaw, R. H. W.; Coxon, P.; Greig, J. R. A.; Hall, A. R. (1981). « New Fossil Evidence for the Past Cultivation and Processing of Hemp (Cannabis sativa L.) in Eastern England ». The New Phytologist. 89 (3): 503–510. doi:10.1111/j.1469-8137.1981.tb02331.x. JSTOR 2434380.
  150. ^ « Dr. Ivan BÛcsa, GATE Agricultural Research Institute, Kompolt – Hungary, Book Review Re-discovery of the Crop Plant Cannabis Marihuana Hemp (Die Wiederentdeckung der Nutzplanze Cannabis Marihuana Hanf) ». Hempfood.com. Archived from the original on 21 December 2012. Récupéré 20 April 2011.
  151. ^ Lynn Robins; et al. (July 2013). « Economic Considerations for Growing Industrial Hemp:Implications for Kentucky’s Farmers and Agricultural Economy » (PDF). Department of Agricultural Economics, University of Kentucky. Archivé de l’original (PDF) on 4 April 2015. Récupéré 29 March 2015.
  152. ^ Yuka Hayashi (4 March 2009). « In Drug-Leery Japan, Arrests for Marijuana Are on the Rise ». Wall Street Journal.
  153. ^ Verto, Abbé; de Boisgelin, Louis (1809). The History of the Revolutions of Portugal. Londres. p. 363 – via Project Gutenberg.
  154. ^ « Torre de Moncorvo ». Visiter le Portugal. Turismo de Portugal. 2013. Récupéré 20 April 2019.
  155. ^ Schütze, Robert (2018). « Regulation 182/2011 Laying Down the Rules and General Principles Concerning Mechanisms for Control by Member States of the Commissions Exercise of Implementing Powers (Comitology Regulation) ». EU Treaties and Legislation. Cambridge University Press. pp. 272–280. doi:10.1017/9781108624374.008. ISBN 9781108624374.

Liens externes[[Éditer]

60 ms 4.1%
60 ms 4.1%
    citation0 40 ms 2.7%
    Scribunto_LuaSandboxCallback::gsub 40 ms 2.7%
    Scribunto_LuaSandboxCallback::newTitle 40 ms 2.7%
[others] 380 ms 25.7%
->


  • Leave a Comment